HEERLEN 23.11.2011 : COMMENT ACCÉLÉRER LE PROCESSUS DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS DANS LES QUARTIERS URBAINS EXISTANTS?

Si la performance énergétique des nouveaux quartiers et bâtiments s’améliore continuellement, la rénovation énergétique des logements privés progresse très lentement dans les quartiers urbains existants, malgré des politiques publiques volontaristes et diverses mesures destinées à encourager les propriétaires à se lancer dans les travaux économiseurs d’énergie. Pourtant, la rénovation de ces logements constitue un défi majeur pour le développement durable des villes européennes et une opportunité unique de développement économique.

Divers éléments peuvent expliquer la lenteur du processus de rénovation, et notamment: le manque de conscience ou d’intérêt pour la question énergétique et pour la question de la durabilité parmi le grand public, mais aussi du côté des professionnels du secteur de la construction; les difficultés, barrières et doutes dans le chef des propriétaires privés, occupants ou bailleurs, qui constituent la demande de rénovation énergétique ; la contradiction qui persiste entre des taux élevés de chômage et les difficultés du secteur de la construction à trouver une main d’œuvre qualifiée ; les résistances des divers intervenants dans le processus à reconsidérer leurs habitudes et à innover. S’attaquer au défi de la rénovation énergétique nécessite donc d’entendre et de comprendre toutes ces difficultés, afin de proposer des solutions adaptées.

L’objectif de ce colloque était de confronter divers points de vue sur la question de la rénovation énergétique du parc de logements privés, et d’envisager les pistes possibles pour dépasser les difficultés qui persistent, au travers de cas concrets qui ont permis d’accélérer le processus de rénovation.