LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DES QUARTIERS URBAINS

Introduction 

Une contribution positive des quartiers urbains à l’économie locale et surtout des retombées économiques au niveau local, tels sont généralement les objectifs recherchés lorsqu’on parle de développement des quartiers urbains. Dans cette optique, le développement des quartiers urbains implique un ensemble d’activités et de dynamiques complémentaires…

La création d’entreprises, la localisation d’entreprises dans le tissu urbain, l’accueil des investisseurs potentiels, la communication sur la ville et ses quartiers, le soutien au commerce de proximité, la gestion de l’environnement urbain, l’aménagement d’espaces d’activités urbains ou de pépinières d’entreprises, etc.

… mais également des secteurs d’activités très diversifiés.

Le commerce d’alimentation, l’équipement de la personne, l’Horeca, l’art et la culture, les services aux personnes, les services publics, les asbl et associations, l’économie sociale, la gestion environnementale, l’éco-rénovation, etc.

Ainsi, tous les acteurs du monde économique et de l’aménagement urbain auraient un rôle à jouer pour soutenir le développement des quartiers urbains, contribuant à leur tour à la vitalité économique de la ville. Mais comment, et comment coordonner leurs actions pour en assurer l’efficacité en termes de développement local?

La ville et ses différents quartiers ne constituent-ils pas la clé qui doit permettre cette coordination ? La territorialisation de l’action et de la régulation économique est en tout cas un phénomène observable dans de nombreux contextes urbains, en réponse aux profondes mutations du contexte économique global. Les collectivités territoriales prennent désormais leur sort en main et mènent des politiques de “développement territorial” ou encore de « développement local ». De nouvelles formes de gouvernance axées sur le développement économique apparaissent à diverses échelles territoriales et en particulier à l’échelle de la ville-région, souvent plus pertinente en termes de développement, mais également à l’échelle très locale du quartier urbain. Des stratégies de développement spécifiques sont définies pour ces villes ou pour ces quartiers, généralement assorties de démarches de “marketing territorial”, mais également de projets d’aménagement urbain (la qualité de l’environnement urbain étant reconnue comme un levier essentiel du développement), de diverses mesures incitatives ou encore de programmes de formation du public local. Afin d’assurer la mise en oeuvre de ces stratégies complexes de développement local, apparaissent de nouvelles formes de coordination de l’action publique, notamment à l’échelle du quartier urbain.

Une politique de développement définie au niveau du quartier urbain (incluant la définition d’une stratégie de développement et la mise en place d’outils de gouvernance spécifiques au quartier) serait un complément pertinent aux politiques de développement menées aux échelles territoriales supérieures, dont elle pourrait renforcer l’efficacité.

Telle est en tout cas l’hypothèse de travail du projet SUN, qui est à la fois examinée au niveau académique et testée sur le terrain dans les quartiers partenaires.

CONCRÈTEMENT

Le développement économique des quartiers urbains peut être activé par différents leviers: développement endogène (création d’activités par les ressources locales, et en particulier les populations immigrées, hébergement et accompagnement de ces activités) ; marketing territorial (valorisation d’une image et de thématiques de développement) ; amélioration de la qualité de l’environnement urbain (qui influence inévitablement la capacité d’un territoire à attirer des habitants et des entreprises). Ainsi, le développement des quartiers renvoie à un ensemble d’activités et de dynamiques complémentaires, dans lequel tous les acteurs du monde économique et de la gestion urbaine ont un rôle à jouer.

Les partenaires du projet SUN ont principalement travaillé sur 3 types d’actions :

  1. l’image et la communication ;
  2. la valorisation des vitrines vides ;
  3. le soutien aux dynamiques collectives, qui comprend également un travail sur la qualité des devantures.

Leader de cette action

Ville de Liège (Belgique).

Team opérationnel

NEWS

2012-05-02 | Inauguration du pavillon du Themsepark

Le 12 mai à 14h00 a eu lieu l'inauguration du pavillon Vesdre, dont la gestion a été confiée à l'ASBL« Die Unterstadt – ein starkes Viertel » (Ville-Basse, un quartier dynamique).

2012-04-18 | ASBL "Die Unterstadt – ein starkes Viertel“!

À Eupen, dans le quartier Ville-Basse, une nouvelle association sans but lucratif a vu le jour dans le cadre du projet de quartiers SUN, pour la promotion de la cohésion sociale, de l'économie et l'habitat et l'ancrage des structures de développement durable.

Son nom : « Asbl – Die Unterstadt – ein starkes Viertel“! ».

2012-03-01 | Ensemble découvrons la Belgique

Dès le 5 mars débutera un ensemble de visites citoyennes et culturelles proposées gratuitement à tous les habitants du quartier.

2012-02-02 | Fête des lumières du quartier de la Ville-Basse

Le 8 octobre 2011, le premier festival des lumières s'est déroulé sur le thème « Rencontres entre Vesdre et Hill ». Les citoyens et le milieu associatif ont répondu massivement à l'invitation.

2011-10-13 | Récapitulatif

Récapitulatif de deux expositions et d'une série de manifestations en mars/avril 2011