Vitrines Vides

Au sein des quartiers SUN, l'activité économique est parfois plus faible qu'ailleurs. Cela se traduit par un nombre important de commerces vides, ce qui contribue à donner une mauvaise image de ces quartiers. Par ailleurs, la vue d'une surface commerciale vide n'est pas un facteur de dynamisme : les entrepreneurs débutants sont moins tentés d'ouvrir un commerce dans une rue désertée. On peut donc parler de cercle vicieux qui entrave le développement de l'économie locale. Une économie locale à la traîne et un taux d'emploi peu élevé peuvent également avoir un impact négatif sur la cohésion sociale et la qualité de vie au sein des quartiers urbains.

Pour favoriser l'activité commerciale et améliorer le cadre de vie, l'action Économie de SUN mène une campagne d'affichage dans les vitrines vides. Son but? Attirer l'attention des esprits entrepreneurs.??

Chaque quartier possédant son caractère, le projet SUN tente de répondre aux besoins particuliers de chacun d’eux. Dans le quartier de Hodimont à Verviers, une certaine flexibilité est possible quant au type d’activités commerciales. Les affiches placées reprennent donc uniquement les coordonnées utiles, l'espace disponible ainsi que quelques phrases appelant les candidats potentiels à ouvrir un commerce à cet endroit. Dans la rue St-Léonard à Liège et dans la Vennestraat à Genk, la création d'un mix commercial est plus importante. Aussi, c'est une approche en deux temps qui a été préférée. Tout d'abord, une enquête de voisinage approfondie a été menée concernant les besoins commerciaux des habitants et usagers. Elle a par exemple révélé que la rue Saint-Léonard à Liège manquait cruellement de boulangeries. Les affiches placées dans les vitrines lancent donc des appels précis, sur base des besoins identifiés par l’enquête.

Les résultats actuels sont d'ores et déjà prometteurs. Les propriétaires des bâtiments se sont montrés enthousiastes quant à l'action menée pour les commerces vides et quelques cellules commerciales ont trouvé preneur.

genk