Evénement

LES PARTENAIRES DU PROJET SUN EN VISITE À PARIS, VILLE PIONNIÈRE EN MATIÈRE DE VÉGÉTALISATION URBAINE!

De plus en plus de villes dans le monde mettent l’accent sur la nature et les espaces verts, parce qu’ils contribuent non seulement à la qualité de l’environnement mais aussi à l’attractivité résidentielle et économique de la ville. Paris est un bel exemple, avec sa politique volontariste en matière de végétalisation urbaine, menées à différentes échelles : les grands espaces verts, les réseaux de mobilité douce, la transformation de friches en espaces verts, la végétalisation des espaces publics, la végétalisation verticale, etc. C’est pour cette raison que les 5 et 6 juillet derniers, les partenaires de l’action végétalisation du projet SUN participaient à un voyage d’études à Paris, afin de se rendre compte sur place de l’ampleur du phénomène.

Durant la 1ère journée, les partenaires SUN ont pu visiter les « jardins d’Eole », un parc public conçu par le paysagiste Michel Corajoud. Pour l’aménagement de cette friche ferroviaire de 4 ha, le paysagiste s’est inspiré des usages qu’en faisaient déjà les habitants du quartier. La gestion du site se veut écologique, afin de préserver l’eau, le sol et l’air : prairie fauchée manuellement, feuilles utilisées pour fabriquer du compost, absence d’engrais ou de pesticides (les jardiniers ont été sensibilisés dès le départ), collecte sélective des déchets, choix de la flore de manière à attirer la faune, utilisation de plantes vivaces, etc. Dans un coin du parc, un potager communautaire a également été créé pour permettre aux riverains de cultiver leurs fruits et légumes.

Les partenaires SUN ont ensuite parcouru la « promenade plantée », créée en 1988 par l’architecte Philippe Mathieux et le paysagiste Jacques Vergely. Il s’agit d’une ancienne voie ferrée qui traverse le 12ème arrondissement, tantôt en aérien, tantôt en sous-terrain. Toutes les structures ferroviaires ont été conservées, mais la voie a été entièrement piétonnisée et végétalisée, de manière à créer un parcours de détente de 4,5 km, pour le plus grand bonheur des promeneurs et des joggeurs. Ce projet a inspiré celui de la célèbre « High Line » à New-York !

L’après-midi, les partenaires SUN ont été reçus à la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Mairie de Paris. Ils ont eu l’occasion de discuter et d’échanger avec les gestionnaires de la Ville, qui leur ont expliqué différentes initiatives portées par la Ville :

  • Les jardins partagés et leurs « conventions main verte » ;
  • La politique de « végétalisation verticale » (sur les façades), les aménagements réalisés et l’expérience acquise dans cette matière ;
  • Les aménagements végétaux réalisés sur l’espace public en concertation avec les acteurs locaux (commerçants, écoles) ;
  • La végétalisation des pieds d’arbres et la Charte mise en place par la Ville pour encadrer ces démarches.

Le 2ème jour, les participants se sont notamment rendu au parc «Clichy – Batignolles» ou «Martin Luther King». Ce parc de plus de 15 ha a pris la place d’une ancienne friche industrielle ferroviaire, ce qui témoigne une fois encore de la politique volontariste de la Ville de Paris en matière d’infrastructures vertes. Pensé selon les principes du développement durable (récupération des eaux, plantes vivaces, gestion écologique, production d’énergie verte, etc), il est le fruit d'une réflexion commencée en 2002 par la paysagiste Jacqueline Osty.

L’après-midi, les partenaires SUN ont visité l’exposition internationale « Ville fertile », qui se tenait au Palais de Chaillot. L’exposition illustrait comment notre besoin de nature s’incarne dans la réalité des villes, et avec quelle diversité d’approches créatives, d’innovations technologiques, de domaines de connaissances scientifiques inédits, et de nouvelles urbanités.  De nombreuses réalisations y étaient présentées (à New-York, Détroit, Munich, Beyrouth, Bordeaux, etc), alternant avec des interviews filmés et des ateliers thématiques conçus autour des travaux de paysagistes.