GENK – Le 25 novembre 2010

Au cours du XXème siècle, de nombreuses villes ont évolué, passant d'activités à vocation industrielle à des activités de commerce et de services. Cette mutation a entraîné, au sein de certains quartiers, une métamorphose des structures sociales, autrefois organisées autour des industries. Aujourd'hui, les relations sociales ne s'arrêtent pas aux limites d'un quartier.

La mondialisation, la plus grande diversité culturelle et la place donnée à l'individu dans notre société sont autant d'éléments qui ont un impact majeur sur la cohésion sociale au sein des quartiers urbains. On peut dès lors se poser la question suivante: "Les quartiers ont-ils toujours un rôle à jouer dans une société mondialisée?". Mais cette question est-elle pertinente? Peut-on parler de réelle crise de la cohésion sociale dans les quartiers urbains? N'est-ce pas se focaliser à outrance sur l'effet "négatif" de l'évolution actuelle des relations humaines? L'identité partagée dans les quartiers est-elle réellement en voie d'érosion? Quelles sont les nouvelles identités, normes et valeurs associés aux nouveaux réseaux sociaux qui prennent forme dans  les quartiers? Comment celles-ci peuvent-elles contribuer au développement du capital social, de l'économie et de l'environnement au niveau du quartier?

Autrement dit: "Dans quelle mesure et sous quelle forme la cohésion sociale est-elle nécessaire pour améliorer la qualité de vie dans les quartiers du projet SUN de manière durable et comment, en pratique, peut-on la renforcer?"

Cet événement avait pour but de permettre aux partenaires du projet SUN, à des experts extérieurs et aux autres participants intéressés, de découvrir ces thématiques de manière interactive et de partager leur expérience.

Pour en savoir plus: event.sun-euregio.eu/social-cohesion