Actions pilotes

Ces dernières années, l'injustice sociale a été à l'origine d'émeutes au cœur de quartiers sensibles de métropoles européennes. La diversité qui caractérise nos sociétés modernes, les inégalités sociales entre pauvres et riches, les nombreuses divergences culturelles sont autant d'éléments qui conduisent à une pluralité des modes de vie, qui porte en elle les germes d'une aliénation vis-à-vis du cadre de vie immédiat. Promouvoir la cohésion sociale, c'est-à-dire le "mieux vivre ensemble", est une thématique forte à l'ordre du jour des politiques urbaines.

Le projet SUN a reconnu l'intérêt primordial de ce "vivre ensemble", gage d'un développement urbain durable. Au travers de la mobilisation des citoyens, il entend dégager de nouvelles perspectives pour la vie en société. Plusieurs pistes se dessinent pour promouvoir la cohésion sociale des quartiers urbains. Tenir compte des dynamiques sociales, partir des problématiques sociales particulières qui existent au sein d'un quartier peut jouer un rôle déterminant à ce niveau. 

Eupen Ville-Basse

A Eupen Ville-Basse, un programme de développement de quartier a vu le jour en 2010.  Dans ce quartier cohabite une mosaïque d'habitants. La proportion de ressortissants étrangers y est plus élevée qu'ailleurs à Eupen. Ce quartier souffrait d'un déficit d'image par rapport à sa qualité de vie réelle. Le pessimisme était de mise parmi sa population.

Dès l'entame du projet, les habitants ont manifesté le souhait de voir leur quartier mieux accompagné. La transformation d'une friche en parc public et l'aménagement d'un kiosque ont balisé la voie à prendre. Épaulé par des professionnels, le groupe de travail « Végétalisation », composé d’habitants, a formulé des initiatives susceptibles de plaire aux jeunes et aux moins jeunes.

Le groupe de travail "Kiosque" a quant à lui imaginé une utilisation de ce lieu totalement tournée vers le quartier : gestion et prise en charge par des acteurs locaux, accueil de nouvelles fonctions récréatives et d’animations de quartier à vocation sociale. Le concept d'un nouveau lieu de travail pour demandeurs d'emploi a ainsi vu le jour, soutenu par le CPAS d'Eupen.

Le projet a pris un tel élan que les membres du groupe de travail souhaitent également former l'embryon d’une future association citoyenne. L'appellation "association citoyenne" (Bürgerverein) est néanmoins provisoire, car ledit comité ne souhaite pas se doter d’une personnalité juridique. Il entend en revanche faire office de plate-forme de collaboration active au sein du quartier. Le projet SUN a ainsi donné naissance à des perspectives nouvelles. Quand le projet sera arrivé à son terme, l'action sociale portée par la participation citoyenne, elle, se poursuivra et se développera. Les instances politiques et administratives de la Ville d'Eupen sont impliquées dans les discussions autour de la création de "l'association citoyenne", de manière à inscrire la démarche dans un cadre plus général, de l’accompagner, et ce faisant, de promouvoir la cohésion sociale.

Verviers-Hodimont

A Verviers-Hodimont, le projet SUN a aussi contribué à renforcer la dynamique sociale dans le quartier. Plus de 100 nationalités se côtoient au quotidien à Hodimont. La proportion de ressortissants étrangers y atteint 35 % (contre 12 % pour le centre de Verviers). L'enquête sur la situation sociale du quartier a mis en lumière l'existence de difficultés avec la langue française et le manque de contact entre les différents groupes culturels. Il s'est avéré que les habitants ne s'installaient pas à demeure à Hodimont, mais délaissaient le quartier après trois ans pour aller s'installer dans d'autres quartiers verviétois. L'ASBL "La belle Diversité", implantée dans le quartier, a été chargée de rassembler les acteurs associatifs locaux au sein d’une plateforme commune et d’élaborer avec eux un plan d’action, tenant compte des besoins de la population. L’enjeu était de réunir les différents acteurs locaux, issus de différentes cultures, et de leur faire comprendre qu'ensemble, on est plus forts. Cela nécessite moins un gros budget que du temps et du suivi.  Les discussions menées au sein du quartier ont permis de mettre en lumière le souhait de disposer de plus amples informations sur le fonctionnement des institutions belges. Ces démarches de consultation ont débouché sur l’organisation d’une « fête des voisins », par les habitants pour les habitants, ainsi que sur la publication d'un journal du quartier. La visite du parlement fédéral et du parlement wallon est prévue, ainsi que des prestations de meilleure qualité à l'intention des enfants.

img
img
img img
Decouvrons Belgique Photos Fête Hodimont Photos Fête Voisins Photos Hodimont'Zine 3

St-Léonard (Liège)

A St-Léonard (Liège), une halte-accueil a été mise sur pied dans l’ancienne brasserie Haecht. Il s’agissait de sortir des jeunes parents de leur isolement en leur offrant la possibilité de faire garder leur enfant durant quelques heures par semaine. Une maison intergénérationnelle a également été établie dans le même bâtiment, offrant des activités et des possibilités de rencontres aux personnes âgées, souvent très isolées. Enfin, un festival interculturel baptisé « 100 visages » a été organisé, permettent des rencontres entre différents groupes culturels.

img img img
100 Visages Photos Halte Accueil Photos Maison Intergenerationnelle Photos

Genk

A Genk, c’est un vaste programme d’accompagnement à la parentalité pour les familles précarisées, baptisé « Instapje », qui a été proposé. Des « instap mama » offrent un soutien aux parents d’enfants en bas âge dans leur rôle d’éducation. Il s’agit également d’un programme de réinsertion professionnelle pour ces accompagnatrices, qui sont rémunérées par la Ville.

Pour en savoir plus : http://www.instapje.be

HEERLEN

A Heerlen, c’est un programme d’apprentissage du néerlandais par des ‘taalcoaches’ qui a été proposé à un groupe de femmes immigrées. Au travers de ces cours, ont également été organisées des activités permettant de mieux connaître ses voisins, ou encore de fréquenter des lieux de convivialité dans le quartier, comme le potager collectif mis en place dans le cadre de l’action Végétalisation.